Actualité

Mbaye Niang 1er match en Ligue 1 à 16 ans avec Caen

Actu du 29 avril 2011

Gros plan aujourd’hui sur l’OFC Les Mureaux et son joueur Mbaye Niang plus jeune joueur de l’histoire du Stade Malherbe de Caen a évolué en Professionnel. En effet lors de la rencontre qui opposait le Toulouse Football Club au Stade Malherbe de Caen, Mbaye Niang , déja surclassé en U19 cette saison alors qu’il n’a que 16 ans et 4 mois et qu’il fait partie de la sélection Nationale des U17 dirigée par Patrick Gonfalone (après avoir signé son premier contrat professionnel en Février), est rentré à la 77eme minute pour tenter de donner la victoire aux siens dans un match qui s’est soldé sur un résultat nul de 1 but partout. Neanmoins Mbaye Niang n’est pas le plus jeune joueur à avoir évoluer en Ligue 1 puisque Laurent Paganelli avec l’AS Saint-etienne a débuté son premier match à 15 ans et 10 mois.

- Jean-François , qu’avez vous ressenti Dimanche lors de sa première titularisation ?

- ” Une immense fierté pour nous qui suivons attentivement son parcours. C’est un jeune de nos quartiers qu’on a eu jusqu’à 13 ans qu’on a envoyé ensuite à Poissy qui évoluait à un niveau supérieur au notre  pour qu’il progresse et ou il est resté un an et demi. On a ensuite contacté le recruteur du Stade Malherbe de Caen pour qu’il le voit et lui faire faire un essai. Dès le début la réponse a été frappante : ” C’est quoi cette bombe que vous nous avez envoyé.” Ensuite il est rentré puis revenu pour un stage d’une semaine afin qu’il teste ses aptitudes et Caen par l’intermédiaire de Laurent Glaize et David Lasry l’a fait signé. Pour qu’il soit bien sa famille a également déménagé mais on vient le voir il vient nous voir , on est pour ainsi dire tout le temps en contact.”

- Jean-François , cette image contraste avec l’actualité du jour et l’enquête de Mediapart intitulée
« Foot français : les dirigeants veulent moins de Noirs et d’Arabes », prête à Laurent Blanc, le
sélectionneur, et François Blaquart, le directeur technique national, la volonté de limiter les joueurs français de types africain et nord-africain dans les centres de formation
.
- “C’est n’importe quoi, qu’on soit noir ou autre on est Français avant tout on est né sur le sol Français , on ne doit pas juger sur la couleur. Dans des clubs comme le nôtre, on a une forte majorité de joueurs issus de l’immigration et des quartiers populaires, cela va forcement nous mettre des bâtons dans les roues si ces jeunes se retrouvent bloqués cela va à l’encontre du travail social qu’on essaie de mettre en place.”

-Pour revenir à Mbaye Niang cela donne de l’espoir aux autres ?

-  ” Bien sûr cela montre à tous ces jeunes que tout est possible quand on s’accroche car rien n’était acquis pour lui mais il a travaillé s’est accroché à son rêve et cela a payé. c’est un exemple et cela montre qu’en étant sérieux , on peut réussir.”

Pour Khalid Zouhair le Directeur Technique de l’OFC Les Mureaux, c’est cette image positive qu’il souhaite retenir.

- ” C’est un petit issu de nos quartiers populaires qui a fait la pré-formation chez nous à l’image du travail qu’on a mis en place depuis quelques saisons et qui commence à porter ses fruits à l’image également de Abdoulaye Doucouré qui est à Rennes et qu’on entendra à coup sûr parler dans peu de temps. Concernant la Discrimination raciale dans les centres, je ne souhaite pas rentrer dans ces rumeurs qui sont négatives pour notre travail car cela ne reste que des rumeurs.”

Farid Guerfi coach de la Colombienne partenaire également de la Communication Internet de Gestion Du Net que nous avons interrogé  sur ces sujets était lui très en colère sur les haut dirigeants techniques du Football français avec en tête de liste François Blacquart ( Directeur Technique National), Pierre Repellini ( vice-président de l’Unecatef) et Laurent Blanc ( Sélectionneur de l’équipe de France).

- ” Concernant Mbaye Niang, je ne le connais pas personnellement, j’ai juste côtoyé Roger Fleury ancien responsable de la formation au stade Malherbe et je ne suis pas étonné qu’ils fassent jouer des joueurs de 16 ans ou de 35 ans à partir du moment ou ils sont bons. c’est dans la culture du club. J’espère que concernant Mbaye Niang qu’on ne va pas dire que c’est ” un présumé. Le fait de faire confiance à un jeune jouer qui plus est issu des banlieues est un véritable pied de nez par rapport à l’actualité et heureusement qu’il existe encore des clubs comme cela. Le dernier joueur que j’ai en tête issus des quartiers et ayant évoluer à Caen c’est William Gallas qui a réussi à faire une belle carrière en passant par ce club.”

- Farid , Vous avez semblé choqué par l’actualité du jour et cette affaire de Discrimination raciale dévoilée au grand jour :

- “Tout à fait, je suis très en colère même si des amis bien placés nous l’avaient dit, qu’on s’en doutait on se disait qu’avec Laurent Blanc cela ne se ferait pas. Mais cela confirme l’article publié  il y a 3 semaines dans le journal du dimanche par Pierre Reppelini  qui sous entendait que les beurs et les gens de couleurs étaient incompétents à un certain niveau :  “Pierre Repellini, le vice-président du syndicat des entraîneurs (Unecatef), n’a pour seule réponse que des questions lourdes de sous-entendus: «Est-ce un problème de compétence ? De diplômes trop difficiles ? Est-ce qu’ils s’en foutent ? C’est problématique.» Les diplômes seraient trop difficiles pour nous les noirs  et  les beurs ???

Maintenant c’est donc les joueurs qu’on met en cause mais je ne suis pas étonné, on est quoi , on est Français ou on n’est pas Français ? En tant qu’éducateur que doit on expliquer à nos joueurs qui entendent ce genre de choses car il ne faut pas l’oublier c’est un des premiers rôles des clubs amateurs qui est de sortir quelques joueurs. Quand des personnes comme Blacquart s’expriment alors qu’ils n’ont peut être jamais mis les pieds en banlieue et qu’il identifient celle-ci  à la “Casquette, Basket-Rap” il faut lui expliquer que le banlieu ce n’est pas ça. Avant la politique des Centres était de choisir des “présus”, aujourd’hui c’est de “blanchir” demain ce sera quoi les petits et les gros ? Mais c’est à l’image des Commissions ou le fait d’être black ou Beur nous oblige à nous justifier, on est coupable avant d’énoncer les faits.”


La note des lecteurs :
1 etoile2 etoiles3 etoiles4 etoiles5 etoiles (3 votes, note : 3.67 sur 5)
Loading ... Loading ...
Popularité:
6 753 lectures
Réactions :
Aucun
Barre d'outils :
Imprimer cet article Imprimer cet article ajoutez votre commentaire ajouter sur delicious ajouter sur digg poster sur facebook importer sur Stumble
Tags relatifs: , , , , ,

Rejoignez- nous sur :     Twitter   ·   Facebook   ·   Dailymotion   ·   Vimeo   ·   YouTube   ·