Actualité

Le FC Gobelins renversé par l’AS Saint-Ouen l’Aumone ( en images) !

Actu du 4 novembre 2017

Retour sur la 8e journée du championnat de National 3 et la rencontre qui opposait cet après-midi au parc des Sports de Saint-Ouen l’aumône la lanterne rouge du championnat l’ASSOA au FC Gobelins co-leader du championnat.
Les enjeux pour le FC Gobelins : Depuis la claque subie face à Noisy-le-Sec, le FC Gobelins a semble-t-il trouvé son rythme de croisière et s’améliore de match en match à l’image de ses victoires successives face à Bobigny, au Mureaux ou face à Senart -Moissy. L’équipe d’Adérito Moreira privée de quelques titulaires dans le onze de départ pour raison de blessures à l’image de Wilson Moreira ou Kevin Haustraete savait avant cette rencontre qu’elle devait toutefois se méfier de son adversaire qui a terminé l’an passé champion de CFA 2.

Les enjeux pour l’ASSOA : Privés de montée en National 2 pour raison financière l’équipe dirigée par David Remise ex coach du Paris FC a du mal à trouver la confiance en ce début de saison et malgré de bons matchs cherche toujours son premier succès et espèrait trouver le déclic en s’appuyant notamment sur son capitaine emblématique Julien Jacob.
Composition pour l’AS Saint-Ouen l’Aumone : Thomas Reze, Aboubacar Wague, Romain Heindricks, Frantz Tchonang, Eddy Fernandes, Julien Jacob, Moriba Traoré, Sekhou Kanté, Kevin Garel, Kenzi Zenadi, Amine Meftah
Remplaçants : Moussa Dieng, Abel Nseke, Amigo Nsingi, Guimba Macalou, Johan Platon
Coach : David Remisse
Composition pour le FC Gobelins : Djanguina Tounkara Moussa Diarra, Jerome Cope, Shabudu Logombe, Henry Solomon, Joël Saki, Christophe Esnard, Dramane Saganoko, Steven Nsimba, Sami Baaboura, Johanne Akassou,
Remplaçants : Ibrahima Dabo, Wilson Moreira, Ronald Wangu, Mamadou Diallo, Kevin Haustraete
Coach : Aderito Moreira

Fil du match : Un match joué sous une pluie battante avec une équipe des Gobelins qui va mettre du temps à prendre le jeu à son compte face à une équipe de l’ASSOA pleine d’envie peu entreprenante et obligé de s’appuyer sur Kevin Garel à un poste inhabituel d’avant-centre. La première occasion de la rencontre est à mettre au crédit des Gobelins et de Logombé dont la tête se voit repoussée sur la ligne en corner à la demi-heure de jeu. TRois minutes plus tard centre repris par Johane Akassou à 4 mètres des buts mais qui n’appuie pas sa frappe reprise facilement par Thomas Rézé. 35e minute : coup-franc de Sami Baaboura qui trompe tout le monde mais passe juste à côté des buts de Saint-Ouen l’Aumone.
Saint-Ouen l’aumône réagit à la 39e minute par Hendricks qui perce sur son côté et offre un ballon en profondeur à Amine Meftah mais Djanguina Tounkara réalise une belle sortie.
Une action qui va donner confiance aux verts de l’ASSOA qui vont à nouveau se montrer dangereux par Kévin Garel qui frappe un ballon détourné in-extrémis par Tounkara. St-Ouen pousse avant la pause mais le score en reste là.

0 à 0 à la pause
Le FC Gobelins va très bien entamer la seconde période et ouvrir le score par l’intermédiaire de Stven Nsimba dès la 47e minute.
Deux minutes plus tard, frappe de Jérôme Copé détournée en corner par Rézé.
52e minute : Johane Akassou a l’occasion de doubler la mise mais est contré in extrémis. Deux minutes plus tard c’est au tour de Sami Baaboura de se créer une belle occasion de faire le break mais une fois de plus son ballon est contré en corner. L’orage est passé pour l’ASSOA qui va faire rentrer Amigo Nsingi son meneur de jeu habituel qui va rapidement trouver ses marques et mettre en difficulté l’équipe des Gobelins qui va concéder une égalisation à la 74e minute par l’intermédiaire de Aboubacar Wagué. Un but qui va galvaniser les joueurs de Saint-Ouen l’Aumone qui vont bénéficier d’un contre à la 89e minute conclu par Moriba Traoré.
Après avoir mené au score, le FC Gobelins s’incline finalement 2 buts à 1 face à Saint-Ouen l’Aumône qui remporte son premier succès de la saison.
Réaction de Adérito Moreira pour le FC Gobelins : “On a vraiment pris une claque aujourd’hui. Un match qu’on pense maitrisé du début jusqu’à mener 1 à 0 et avoir des balles de break et sur un coup de pied arrêté ils reviennent à 1 à 1. c’est là ou le football est cruel car même si on se méfie et qu’on pense qu’on va gagner ce n’est jamais gagné . Il y a une réaction d’orgueil de la part de cette équipe qui a égalisé et derrière dans l’euphorie ils y ont cru et sur un contre ils nous mettent ce deuxième but en plus un beau but. il fallait une réaction de Saint-Ouen ils l’ont eu contre nous dans l’espace de 15 minutes. On a vraiment pris une vraie claque car le match était à notre portée et là on n’est pas encore réveillé.”


La note des lecteurs :
1 etoile2 etoiles3 etoiles4 etoiles5 etoiles (Aucun vote)
Loading ... Loading ...
Popularité:
245 lectures
Réactions :
Aucun
Barre d'outils :
Imprimer cet article Imprimer cet article ajoutez votre commentaire ajouter sur delicious ajouter sur digg poster sur facebook importer sur Stumble
Tags relatifs: ,

Rejoignez- nous sur :     Twitter   ·   Facebook   ·   Dailymotion   ·   Vimeo   ·   YouTube   ·