Vidéos

DH: Match nul renversant de l’ASSOA face à Evry

Actu du 27 novembre 2011

C’est une ASSOA invaincue depuis le 11 septembre qui recevait aujourd’hui l’AS Evry, pour le compte de la 10ème journée de DH. Neuvième au classement, les verts d’Adrian Suka ne devançaient leur adversaire du jour que de deux points au coup d’envoi. Un rendez-vous immanquable, pour tenter de raccrocher le wagon de tête, où cinq équipes se tiennent en deux points, mais s’annonçant complexe, étant donné que les verts n’ont toujours pas empoché la moindre victoire à domicile cette saison.

ASSOA: Grégory Grandin - Mamadou Gandega, Jordan huber, Maxime Moysan, Julien Jacob - Kevin Velasques, Sirou Kanté, Soihylo Meité, Matthieu Vatrit, Mohamed Mebarki, Amigo Nsingi - Foued Halis
Remplaçants: Matthieu Filomin, José Daveiga, Mathieu Vatrit.
Coach: Adrian Suka.

-

Evry: Drissa Touré - Jeremy Freyne, Benoît Vigilant, Kasowgo Djibu, Abdoul Tambadou - Laurent Anelka, Abdelrani Benhamed, Florian Remond, Mourad Bellagra, Imad Houradi - Quentin Barcelo.
Remplaçants: Kahamet Touré, Fabien Delporte, Kebba Tobarteh.
Coach: Bernard Touret.

Après un début de match équilibré, fait de nombreux duels en milieu de terrain, l’ASSOA se met en évidence, notamment par Nsingi et Mebarki. La première occasion franche intervient sur le tard, à la 40ème minute. Mebarki s’offre alors un slalom dans la défense essonnienne, excentré, il tente sa chance, mais son centre-tir excentré passe juste à côté des buts. Dans la foulée, Foued Halis élimine un joueur pour se retrouver dans la surface, son tir est contré mais il récupère, tergiverse et perd le ballon. à la 44ème minute, Moysan se rend coupable d’un ceinturage à l’entrée de la surface. Le coup-franc, des vingt mètres, est joué “à la Ryan Giggs”, avant le coup de sifflet, par Bellagra. Le cuir vient mourir en lucarne et l’ASSOA crie au scandale. Cette ouverture du score met la tête dans l’eau aux verts, qui vont même encaisser un second but juste avant la pause. Benhamed déboule sur la droite, et sert dans l’axe Quentin Barcelo, qui ajuste du plat du pied. Malgré une première mi-temps aboutie, l’ASSOA est menée 2 à, 0 à la pause.

Toujours pas remis après le quart d’heure réglementaire de repos, les hommes d’Adrian Suka entament moins bien la seconde période que leurs homologues d’Evry. À la 52ème, Bellagra lâche une frappe enroulée de l’extérieur de la surface qui heurte la barre, avant d’être cueillie par un Grandin soulagé. Quelques secondes plus tard, Suka fait entrer Filomin à la place de Gandega, et choisit donc un schéma bien plus offensif pour revenir dans la partie. À l’heure de jeu, Barcelo tente sa chance de l’entrée de surface, mais le cuir passe de peu à côté. Les verts donnent la réplique avec un Filomin qui s’emmêle les pinceaux dans la surface adverse, pourtant libre de tout marquage. L’ASSOA se fait plus pressant et plus insistant sur la cage essonnaise. après 63 minutes, Nsingi décale Halis qui déborde sur le flanc droit, et frappe. Drissa Touré se trouve et Saint Ouen revient à 2 à 1. Dans la continuité, Mebarki cède sa place à Daveiga. Nsingi, recrue prometteuse, met encore le feu à la 66ème, avec un débordement à gauche puis un service parfait pour Halis dans l’axe. La frappe lourde ne laisse aucune chance au portier adverse, et finit sa course en lucarne. 2 partout.
Le match est alors totalement relancé, mais Evry n’a visiblement plus les ressources pour reprendre l’avantage au tableau d’affichage. les dernières vingt minutes seront donc à sens unique. Nsingi est complètement déchaîné et frappe des 25 mètres sur la barre, c’est suivi par Daveiga qui place un coup de tête obligeant Traoré à repousser hors des limites. Sur le corner, c’est encore Daveiga qui place un coup de casque, hors de portée cette fois du gardien d’Evry. Pour la première fois de la rencontre, les pensionnaires du Val d’Oise prennent l’avantage, et semblent ne jamais avoir été si proches de leur premier succès de la saison sur leur terre.

Abasourdi, Bernard Touret fait entrer Touré et Delporte en lieux et places d’Anelka et Houradi. Peu importe, l’ASSOA a le match en main, et même le mauvais renvoi qui aurait pu se transformer en CSC de la part Sirou Kanté ne trompe pas un Grandin des grands jours. l’arbitre de la rencontre va se signaler en signalant une main dans la surface à la 83e minutequi surprend même Evry. Rani Benhamed l’ex-joueur de l’Ararat, UJA Yerres s’en charge et donne l’égalisation pour son équipe.En fin de rencontre, halis est remplacé par Vatrit, et Saint Ouen par José Da Veiga a l’opportunité de remporter le match mais sa frappe passe à côté.
Match nul 3 buts partout.
Retrouvez dans la soirée les interviews du président de l’ASSOA Ludovic Foret, du coach Adrian Suka, de Julien Jacob et Amigo Nsingi
ASSOA / AS Evry Interviews d'après match par Gestiondunet


La note des lecteurs :
1 etoile2 etoiles3 etoiles4 etoiles5 etoiles (Aucun vote)
Loading ... Loading ...
Popularité:
1 406 lectures
Réactions :
Aucun
Barre d'outils :
Imprimer cet article Imprimer cet article ajoutez votre commentaire ajouter sur delicious ajouter sur digg poster sur facebook importer sur Stumble
Tags relatifs: , , , , , ,

Rejoignez- nous sur :     Twitter   ·   Facebook   ·   Dailymotion   ·   Vimeo   ·   YouTube   ·