Actualité

DH: le BMSF sur le fil à Saint-Ouen l’aumône

Actu du 1 avril 2012

Après avoir concédé le nul face à l’Academy de Meaux, la semaine dernière, c’est un BMSF toujours plus proche de la tête du classement qui se rendait cet après-midi sur le terrain d’une ASSOA engagée dans une lutte sans merci pour le maintien, et qui pouvait compter sur le retour de suspension de Foued Halis. Retour sur ce derby de partenaires Gestion du Net.

BMSF: Grégory Goffaux (C) - Abdoulaye Sangaré, Willy Clerima, Christophe Salibur, Jeremy Maytraud - Wounde Diarra, Aurélien Salmier (Diawara 83e), Dautel Mekody, Mohamed Chamma, Karim Belkadi (Mendes 56e)- Wesley Baheng (Sissako 56e).

Avertissement(s): Diarra (28e).

Entr.: Franck Salingue.

ASSOA: Grégory Grandin - Maxime Moysan, Youssoufou Niakaté (Dabie 82e), Soilyho Méité, Julien Jacob (C) - Sekhou Kanté (Vatri 75e), Kevin Velasques (Ndouna 85e), José Daveiga, Foued Halis, Amigo Nsingi - Mathieu Filomin.

Entr.: Adrian Suka.

Déterminés à prendre des points, les verts réalisent une entame séduisante. Dès la 2e minute, Halis reprend un centre de la tête, mais le cuir passe à quelques centimètres du montant droit de Goffaux. Présents dans l’impact, les joueurs de Sain-Ouen l’Aumône allongent néanmoins un peu trop le jeu pour maintenir sous pression la défense d’un BMSF qui subit durant les premières minutes, avec en point d’orgue de la domination locale, une frappe flottante de Méité après un relai avec Kanté (13e).

À la relance après un quart d’heure, le Blanc-Mesnil est à deux doigts d’ouvrir le score sur un coup-franc puissant de Belkadi, écarté par un bon réflexe de Grandin (16e). Dans la foulée, Maytraud profite d’une certaine confusion dans l’arrière-garde verte pour remiser dans l’axe vers Chamma. Seul, à quelques décimètres d’un but totalement vide, le numéro 10 s’offre le raté de l’année, pas aidé par un rebond capricieux (17e).

Enfin dans leur match, les hommes de Franck Salingue multiplient les occasions, mais ni Salmier, dont la frappe s’envole (20e), ni Mekody, qui voit son coup-franc excentré claqué par Grandin (33e) ne parviennent à trouver la faille. Dans le même temps, l’ASSOA joue de longs ballons et s’approche régulièrement des bois séquano-dionysiens, sans grand danger toutefois. Alors que la rencontre monte d’un cran en intensité, en fin de période, Diarra surprend son monde et crucifie Grandin d’une frappe du gauche, consécutive à un corner mal repoussé (0-1, 41e).

De retour sur le pré après le quart d’heure de repos, l’ASSOA prend les choses en main. Daveiga voit sa lourde frappe contrée par un défenseur (48e) alors que Goffaux avait préalablement relâché la gonfle. Le longiligne milieu de terrain est d’ailleurs, aux côtés d’un Nsingi convaincant, l’un des éléments positifs de la prestation des locaux.

Pas assez servi durant la première partie du match, Nsingi lâche une frappe sèche qui caresse le poteau gauche du BMSF avant de sortir (51e), peu avant que les visiteurs ne trouvent, comme en première période, leur rythme de croisière. À l’heure de jeu, Mekody voit sa tentative raser la cage de Grandin.

Mal en point, l’escouade d’Adrian Suka use son jeu long pour transposer le danger sur les cages adverses. Sur corner, Daveiga manque le cadre (71e) puis trouve les gants de Goffaux (80e). Malgré une belle domination sur les dix dernières minutes, et de nombreuses situations chaudes (dont une aurait peut-être pu amener un penalty pour une faute de main) l’ASSOA s’incline à la maison, et laisse encore passer des points précieux pour le maintien. À l’inverse, le Blanc-Mesnil reste sur une significative série de trois victoires à l’extérieur.

Réaction d’Adrian Suka (coach ASSOA): “En deuxième mi-temps, c’est dommage qu’on n’ait pas concrétisé nos occasions. C’est comme ça, c’est le jeu. Au final, il y a défaite, et maintenant, il faut continuer, ne pas lâcher, c’est tout. On savait que l’année allait être difficile, et on y est.”

Réaction de Franck Salingue (coach BMSF): “On essaie d’être solides et de garder une assise défensive qui nous permette de prendre des points à l’extérieur. Il y a des bons signes, comme le fait qu’on ne prend pas de but, mais ce n’est pas notre meilleur match de l’année. Vu ce qu’on a montré, Saint-Ouen aurait pu sortir avec un nul, ce qui aurait été logique.”


La note des lecteurs :
1 etoile2 etoiles3 etoiles4 etoiles5 etoiles (Aucun vote)
Loading ... Loading ...
Popularité:
510 lectures
Réactions :
Aucun
Barre d'outils :
Imprimer cet article Imprimer cet article ajoutez votre commentaire ajouter sur delicious ajouter sur digg poster sur facebook importer sur Stumble
Tags relatifs: , , , , ,

Rejoignez- nous sur :     Twitter   ·   Facebook   ·   Dailymotion   ·   Vimeo   ·   YouTube   ·