Actualité

DH: l’ASSOA concède (encore) un nul à domicile

Actu du 11 décembre 2011

Cela tourne presque à la malédiction. Performante à l’extérieur (deux victoires), l’ASSO connaît les pires peines du monde à débloquer son compteur à domicile. Et puisqu’un malheur n’arrive jamais seul, les verts ont joué 8 de leurs 11 premières journées chez eux. Les aléas d’un calendrier visiblement préparé très sérieusement… Toujours est il que Saint Ouen a concédé deux nuls lors des deux dernières semaines (6 au total) et végète en milieu de tableau avec l’impression de n’avoir rien à y faire. La victoire était donc capitale aujourd’hui pour les hommes d’Adrian Suka, qui recevaient les Lilas, sixièmes.

ASSOA: Grégory Grandin - Soihylo Meité, Jordan huber, Maxime Moysan, Julien Jacob - Adler Innocent, Kevin Velasques, Sirou Kanté, Mohamed Mebarki, Amigo Nsingi - Foued Halis?.

Remplacements:

40? Vatrit pour Jacob

72? Filomin pour Kanté

80? Daveiga pour Mebarki

Coach: Adrian Suka.

-

Bien décidés à réduire en poussière la malédiction du parc des sports, les verts réalisent une belle entame. Appliqués, pas forcément flamboyants mais sérieux, les locaux ouvrent le score dès la cinquième minute. Sur un contre bien emmené, Nsingi déborde côté gauche avant de lancer un parfait centre pour Halis. L’avant-centre valdoisien ouvre son pied, et le score par la même occasion. Les Lilas ont la tête dans le seau, et vont passer dix minutes en enfer. Saint Ouen met alors le pied sur le ballon et crée des brèches. À la 10ème minute, Mebarki se présente en face à face avec le portier adverse, mais manque de réalisme, et voit son tir repoussé. Rebelote au quart d’heure de jeu. Mebarki est encore dans le rôle de l’attaquant malheureux, avec un petit ballon piqué sur le gardien, qui capte. Les verts on loupé le coche, et le FCL commence à se mettre en ordre de marche. Plus constants, les visiteurs monopolisent le ballon, mais se trouvent souvent en difficulté sur les contres bien placés des verts. Les Lilas se créeront tout de même quelques petites situations dangereuses, dont un coup-franc sorti par Grandin. À la 40ème minute de jeu intervient certainement l’un des tournants du match. Julien Jacob se claque, et se voit contraint de céder sa place à Vatrit. Ceci oblige Suka a un changement tactique, pour un schéma dans lequel ses joueurs ne retrouveront pas leur forme éblouissante du premier quart d’heure. À la pause, l’ASSOA mène 1 à 0.

Au retour des vestiaires, la physionomie ne change guère: Saint Ouen est en dedans, face à un FCL qui pousse les locaux dans leurs derniers retranchements. À l’heure de jeu, l’inéluctable arrive, et sur un corner, Grandin sort une parade sur un premier coup de tête, mais ne peut rien faire face à l’attaquant adverse qui a bien suivi. À un partout, les vieux fantômes valdoisiens réapparaissent, et Saint Ouen se fait fébrile. À vingt minutes du terme, le centre venu de la gauche trouve l’attaquant des Lilas, qui place une tête imparable depuis le point de penalty. Le FCL prend l’avantage, mais ce but a le mérite de réveiller les verts, qui équilibrent les débats au niveau du jeu. Sur un coup-franc latéral, Moysan coupe du bout du pied, au premier poteau (85ème) et égalise. Au mental, l’ASSOA est allée chercher le nul malgré l’expulsion de Filomin à la 80ème, pour une faute peu évidente. SI le résultat n’est pas mauvais au vu de la physionomie du match, Saint Ouen passera quand même les fêtes sans aucune victoire à la maison. Rageant.

-

Réaction de Grégory Grandin, portier de l’ASSOA: “On est sur le bon chemin, maintenant on voit que ça se joue systématiquement sur des détails qui ne sont pas en notre faveur. C’est rageant, on paie tout cash car on arrive pas à tuer les matches. Mais je pense que ça va s’arranger, car on voit qu’on a un bon état d’esprit, on revient encore bien en fin de match”.

Réaction de Julien Jacob, défenseur de l’ASSOA: “Encore un match nul… On a le regret de ne pas avoir fait le break en première mi-temps, avec les face à face manqués. On a baissé le pied en seconde période, les Lilas en ont profité pour revenir. À titre personnel, je suis déçu d’avoir du laisser mes coéquipiers sur blessure avant même la mi-temps”.


La note des lecteurs :
1 etoile2 etoiles3 etoiles4 etoiles5 etoiles (Aucun vote)
Loading ... Loading ...
Popularité:
323 lectures
Réactions :
Aucun
Barre d'outils :
Imprimer cet article Imprimer cet article ajoutez votre commentaire ajouter sur delicious ajouter sur digg poster sur facebook importer sur Stumble
Tags relatifs: , , ,

Rejoignez- nous sur :     Twitter   ·   Facebook   ·   Dailymotion   ·   Vimeo   ·   YouTube   ·