Vidéos

CFA: Noisy le Sec gagne au terme d’un match épique face à Grande Synthe

Actu du 26 novembre 2011

Après une semaine passée au chaud, l’Olympique Noisy le Sec remettait le bleu de travail ce week-end. L’ONB accueillait l’équipe de Grande Synthe, pour un match à six points, entre le premier relégable et son prédécesseur au classement. L’opportunité pour l’équipe de Nasser Sandjak de s’extirper quasi-définitivement de la queue du peloton, avant, pourquoi pas, de viser plus haut.

Noisy le Sec: Sidibé – Particio soares, Moukori Aurélien, Makiadi Joel, Steeve Michaud – Harold Nkongi, Jamel Chebab, Rachid Yatim, Pierrick Noel, Sofiane Belaidi – Albin Hodza.
Remplaçants: Mohamed Rahoui, Abderrahman Traoré, Godmer Mabouba, Moro Gassama.
Coach: Nasser Sandjak.

-

Grande Synthe: Thomas Lacherez – Dimitri Santrain, Samir Youssouf, Bruno Demeulenaere, Alexandre Lefranc – Abdoul Boubakari, Dieudonné Owana, Anthony leprince, Yacine Kasmi, Fatah Boufimé - Heredia Mayombo.
Remplaçants: Hamza Azenked, Johan Verhagne, Geoffrey Quenson, Nadir Lievin, Mickael Vitse.
Coach: Pascal Langlois.

Dans un match capital pour finir 2011 dans la première partie de tableau, Noisy débute la rencontre le couteau entre les dents. Pierrick Noel touche la barre sur une frappe depuis l’intérieur de la surface, sur une intelligente pichenette après un déboulé coté droit (2ème minute). Quelques secondes plus tard, la tête de Michaud passe de peu à coté. À la 6ème minute, c’est au tour d’Albin Hodza d’adresser un tir qui flirte avec le cadre. Finalement, l’ONB ouvre logiquement le score à la sortie du premier quart d’heure. Après une main de Lefranc dans la surface, l’arbitre désigne le point de penalty. C’est Noel qui s’élance pour ouvrir le score à contre pied, 1 à 0 après 17 minutes. Mais le réveil de Grande Synthe ne se fait pas attendre, les hommes de Pascal Langlois reprennent le jeu à leur compte. Mayombo profite d’une mauvaise relance de Moukori pour tenter sa chance, mais ce n’est pas cadré. Il finira par égaliser, sur un corner d’Owana, quelques secondes avant la pause, d’une tête au second poteau. À la mi-temps, le score est d’un but partout.

En début de deuxième période, les deux équipes reviennent sur le terrain avec une envie palpable. Les contacts sont rudes, et chacun cherche à prendre un ascendant psychologique. Après une poignée de minutes, Owana distille un centre fuyant capté avec difficulté par Sidibé. Quelques secondes plus tard, un bon ballon de Leprince pour Mayombo pousse la défense de l’ONB à repousser en corner. À la 55ème minute, Jamel Chebab cède sa place à Gassama. apparemment excédé, le métronome de Noisy n’est pas au diapason de l’état d’esprit de son équipe. Noisy cherche à construire, mais se heurte à un mur défensif bleu ciel solide. GS place des attaques rapidement menées. Les contacts sont appuyés, mais M. Fleuche ne sort pour l’instant pas de carton.
Suite à une belle séquence venue de la droite, à la 62ème, Moukori se retrouve en position de frappe à l’entrée de surface, légerement décalé sur la gauche. Sans opposition, il prend sa chance et oblige le portier adverse à une belle détente à ras de terre. Le corner ne donnera rien. À la 65ème, belaidi et Nkongi cèdent leurs places à Coulibaly et Rahoui. Quelques secondes plus tard, la défense de Noisy semble à la peine et Mayombo remet un parfait ballon à l’entrée de surface pour Owana, étonnament seul, qui écrase un peu sa frappe mais force tout de même Sidibé à un bel arrêt. À un quart d’heure du terme, Patricio Soares prend le rouge, visiblement pour contestation. Il semblerait qu’il ait glissé quelques mots doux à l’arbitre, qui n’a pas hésité une seconde avant de l’exclure. Réduits à 10, c’est pourtant le moment choisi par les noiséens pour reprendre l’avantage. Sur une attaque rapide côté gauche, Makan Coulibaly fixe un défenseur sur la ligne de 6 mètres, rentre dans l’axe sur son pied droit, et place sa frappe dans la lucarne opposée. Superbe. L’ONB reprend donc l’avantage dans une ambiance animée, malgré le froid persistant. Derrière, la fin de match est hachée, Demeulenaere est averti, tout comme Gassama quelques secondes plus tard. Noisy tremblera une dernière fois, sur une frappe de Kasmi de l’angle de la surface droit qui oblige Sidibé à une parade féline rappelant à s’y méprendre un certain Bernard Lama. Noisy se replace donc dans son groupe de CFA2, à la faveur d’une victoire à l’envie et au courage.

RETROUVEZ Ci-dessous LES RÉACTION VIDÉOS DE NASSER SANDJAK ET MAKAN COULIBALY.

Makan Coulibaly et Nasser Sandjak de l'olympique… par Gestiondunet


La note des lecteurs :
1 etoile2 etoiles3 etoiles4 etoiles5 etoiles (1 votes, note : 5 sur 5)
Loading ... Loading ...
Popularité:
783 lectures
Réactions :
Aucun
Barre d'outils :
Imprimer cet article Imprimer cet article ajoutez votre commentaire ajouter sur delicious ajouter sur digg poster sur facebook importer sur Stumble
Tags relatifs: , , , ,

Rejoignez- nous sur :     Twitter   ·   Facebook   ·   Dailymotion   ·   Vimeo   ·   YouTube   ·