Actualité

CFA: le FC Mantois s’impose à la Vitréenne

Actu du 18 février 2012

2012 est pour l’instant bien chafouine avec le FC Mantois. Au delà de la rigueur du froid qui a frappé les Yvelines, les sang et or n’ont connu que la défaite depuis début janvier, parfois dans des conditions désastreuses (Cf. match de Saumur). Actuels 17e, les hommes de Robert Mendy avaient cet après-midi l’occasion de s’extirper de la zone rouge, avec la réception de la Vitréenne, premier non-relégable. Retour sur ce match.

FC Mantois: Malick Gueye - Joel Mendy, Ivans Gomis, Bakary Diabira (C), Bilel Isli - Balthazar Mbizi, Abdoulaye Soumbounou (Barry 83e), Malik Rouag Kenny Vigier (Baradji 69e) - Youness El Baillal (Banor 87e), Ismael Sassi.

Entraîneur: R. Mendy.

L’entame de rencontre est à l’image d’une année qui commence à l’envers pour le FCM. En déficit d’organisation, d’attention, les sang et or laissent les initiatives et la maîtrise du jeu aux locaux, qui ne vont pas mettre longtemps à en profiter. Dès la 10e minute, un ballon en profondeur traverse une défense apathique pour trouver l’attaquant de la Vitréenne, qui vient marquer en face à face avec Gueye.

Dès lors, le jeu se rééquilibre. Piqués au vif, les yvelinois comprennent qu’une déconvenue les attend si rien ne change. Comme bien souvent, la lumière vient de Youness El Baillal, qui trouve d’un bijou de passe en profondeur Rouag, qui devance le portier adverse et obtient un logique penalty, pour une faute de ce dernier. El Baillal transforme et égalise.

Le jeu se rééquilibre et les deux équipes se neutralisent jusqu’à la pause, malgré une tête de Rouag un poil trop décroisé, sur un centre de Diabira (44e).

Le quart d’heure de repos ne fait pas que du bien à Mantes, qui met encore cinq bonnes minutes à rentrer dans le rythme, au retour des vestiaires. Mais une fois en scelle, le FCM trouve un pressing déstabilisant pour la Vitréenne et domine le jeu.

Les occasions n’arriveront que tard. A un quart d’heure du terme, Soumbounou fixe sur la gauche et centre pour Baradji, dont la Madjer un peu forcée passe à ras du poteau. Cinq minutes plus tard, l’inévitable El Baillal distille depuis la droite un centre à destination de Rouag, qui se fend d’un enchaînement poitrine-volée du gauche pour inscrire son premier pion avec le club yvelinois, et donner par la même un avantage décisif et définitif aux siens.

Les locaux baissent les bras, et les cinq dernières minutes se résument par d’incessants assauts sur le but de la Vitréenne. Mais ni le coup de tête de Gueye (86e), ni celle de Baradji (88e) ne trouveront le chemin des filets. Pas plus que Rouag, qui se crée la dernière occasion de la partie, mais croise un poil trop sa frappe, qui vient mourir à ras du montant droit du but adverse. Mantes s’impose pour la première fois en 2012 et sort de la zone rouge.

Réaction de Robert Mendy: “On passe devant notre adversaire du jour, c’est un bon point. Les joueurs ont été solidaires et ont été chercher cette victoire dont on avait absolument besoin. On était derniers avant cette journée, on a trois matches cette semaine, il faudra bien gérer.”

Réaction de Malik Rouag, buteur décisif du jour: “On a commencé timidement, on a pris un but sur une erreur, puis on s’est lâché et on a enfin joué. C’est mérité. On va prendre les matches les uns après les autres, et tout faire pour se maintenir. Ca fait toujours du bien de marquer, surtout qu’on avait besoin de points. Mais l’important aujourd’hui, c’est la victoire du groupe.”


La note des lecteurs :
1 etoile2 etoiles3 etoiles4 etoiles5 etoiles (Aucun vote)
Loading ... Loading ...
Popularité:
348 lectures
Réactions :
Aucun
Barre d'outils :
Imprimer cet article Imprimer cet article ajoutez votre commentaire ajouter sur delicious ajouter sur digg poster sur facebook importer sur Stumble
Tags relatifs: , , , ,

Rejoignez- nous sur :     Twitter   ·   Facebook   ·   Dailymotion   ·   Vimeo   ·   YouTube   ·