Actualité

CFA: le FC Mantois concède le nul à Pacy sur Eure

Actu du 3 décembre 2011

Après avoir ramené les quatre points de son voyage à Caen, le FC Mantois recevait aujourd’hui un gros morceau de ce groupe D de CFA. En effet, Pacy sur Eure, meilleure équipe à domicile, ne se déplaçait que d’une poignée d’hectomètres, pour atteindre les Yvelines, et le stade Aimé Bergeal, avec sa quatrième place, et son récent passé en National. La dernière rencontre entre ces deux équipes en terres mantoises remonte à janvier 2006, et un nul 1 partout. Retour sur ce derby anti-départemental.

FC Mantois 78: Gueye - Leparc, Keita, Ba, Diabira(C) - Isli, Mbizi, Sassi M., Baradji, El Baillal - Preira.

Remplacements:
60′ Mbizi par Sounbounou
75′ Preira par Ismael Sassi
81′ Sassi Mohamed par Jbara

Coach: Robert Mendy.

-

Dans une entame de match animée en tribunes, au stade Bergeal de Mantes, les deux voisins se livrent des débats équilibrés. Pacy prend le jeu légèrement à son compte. L’ossature de l’équipe, essentiellement issue de National, impose un impact important aux mantois. Autour du quart d’heure de jeu, le FCM de Robert Mendy prend l’ascendant, et commence à faire courber l’échine aux bleus ciel et blanc.

À la douzième minute, Mohamed Sassi tente sa chance des 20 mètres, le cuir est repoussé par le portier adverse. Décidément plus dangeureux sur le plan offensif, les sang et or sont pressants, mais Malik Gueye a néanmoins l’occasion de se montrer impérial dans sa surface, par des prises de balles impeccables. El Baillal est virevoltant, comme d’habitude, et s’affirme au fil des mois comme le fer de lance de la ligne offensive yvelinoise. Alors qu’arrive la demi-heure de jeu, le rythme commence à tomber, mais c’est paradoxalement le moment choisi par le FCM pour ouvrir le score. Sur un déboulé de Preira à droite, ce dernier adresse un centre en retrait à Isli, qui fusille le portier adverse de l’extérieur de la surface, 1 à 0 pour les locaux.

Pacy va tenter de revenir avant la pause mais va buter sur une défense mantoise parfaitement regroupée. 1 à 0 à la pause pour Mantes.

Au retour des vestiaires, les mantois ne perdent pas de temps. El Baillal est encore à la baguette, et botte un parfait corner adressé à son capitaine, Bakary Diabira, qui reprend du plat du pied et offre un break d’avance aux siens. Rien ne semble alors pouvoir atteindre des sang et or en état de grâce. Mais Pacy va se rebiffer, et essayer d’imposer son jeu à l’hôte du jour. Mais Gueye est encore impeccable. Jusqu’au moment où il craque, et se troue sur un centre venu de la droite. Cadrée, la gonfle passe entre les mains du portier mantois et rentre. 2 à 1.

Comme à l’accoutumée, les hommes de Robert Mendy sont coupables d’un relâchement crucial en fin de match. À un quart d’heure du terme, Mendy donne de la voix depuis son banc de touche, et le Mantois se remet sur de bons rails, fait tourner, et préserve son avantage. De plus, Gueye joue les pompiers de service dès que le feu s’approche du but sang et or. Mais même dans ces circonstances, Mantes finit par craquer. Sur un coup-franc excentré venu de la droite, à la 83ème minute, Mamadou Keita coupe de la tête, mais bat du coup son propre gardien, qui ne peut que constater les dégâts. Pacy égalise à quelques minutes du terme. Mantes joue alors son va-tout, quitte à laisser filer même le nul. Mais le score ne bougera plus, les voisins se neutralisent deux buts partout.

Réaction de Malik Gueye, gardien du FC Mantois: ” On a fait une bonne entame. Vers la fin on n’a pas eu de chance, sur une erreur de ma part, on encaisse un premier but, et le deuxième est très malchanceux. Mais on n’est pas mal, on revient très bien ces derniers temps, c’est juste dommage qu’on fasse ces deux erreurs, mais il y a du mieux et on va remonter au classement, en atteignant notre objectif, qui est de prendre 10 points avant le trêve”.

Réaction de Robert Mendy, coach du FCM: “Il y a beaucoup de déception, car on a pas le droit de perdre le fil du match comme on l’a fait. Je croyais qu’on commençait à avoir un capital confiance qui nous permettait de tenir ce genre de situations, mais visiblement on n’est pas encore sereins”.


La note des lecteurs :
1 etoile2 etoiles3 etoiles4 etoiles5 etoiles (Aucun vote)
Loading ... Loading ...
Popularité:
479 lectures
Réactions :
Aucun
Barre d'outils :
Imprimer cet article Imprimer cet article ajoutez votre commentaire ajouter sur delicious ajouter sur digg poster sur facebook importer sur Stumble
Tags relatifs: , , , ,

Rejoignez- nous sur :     Twitter   ·   Facebook   ·   Dailymotion   ·   Vimeo   ·   YouTube   ·