Actualité

CFA: la JAD gagne contre Poissy et se replace

Actu du 19 février 2012

Comme l’année dernière, Drancy a vu ses rêves de coupe brutalement stoppés aux portes des quarts de finale. Après deux semaines de froid n’ayant permis la tenue du moindre match, la réalité du championnat de CFA retombe sur les hommes de Malik Hebbar, qui accueillaient aujourd’hui Poissy, dans un derby francilien relevé.

Si la JAD doit encore assurer son maintien, les yvelinois espéraient quant à eux bonifier leur actuelle quatrième place. Retour sur ce match.

JA Drancy : Jessy Rodrigues - Martin Ekani, Macire Cissoko, Djamel Boudjema (cap.), Mehdi Khalis - Aziz Dahchour, Boubacar Mansaly, Frédéric Mendy, Kassi Ouedraogo, Amath Diedhiou - Alassane Diomendé.

Remp. : Ted Bolongo, Fabien Antunes, Loic Ghili, Ralph Noncent, Yann Bell.

Ent. : Malik Hebbar.

AS Poissy : Momo Diallo – Mamad Moussaoui, Yann Jaffard, David Pinto, Teddy Gadjard - Oumarou Diaby, Samuel Piètre, Kevin Harel - Alexandre Salep, Jean Traoré.

Remp. : Nelson Duarte, Madny Foifana, Ezequiel Milhomme, Ousmane Diabaté, Yohann Hagila

Ent. : Dominique Gomis.

Avec un onze titulaire aux allures de Dream Team, la JAD entame parfaitement la rencontre. Plus offensifs que leurs adversaires du jour, les drancéens ouvrent le score dès la 3e minute, grâce à Diomendé, qui profite d’un bon centre de Macire Cissokho pour placer un coup de casque hors de portée de Diallo.

Mais la réaction yvelinoise ne se fait pas attendre, et sur un coup-franc flottant aux abords de la surface de verité, Jessy Rodrigues peine à récupérer la gonfle, mais la reprise de Salep est mal négociée (7e). Contraints de courir après le score, les jaunes poussent, et la tentative de Jean Traoré ne trouve pas le cadre (10e).

Malgré ces quelques occasions, la JAD exerce une mainmise totale sur le jeu. Passée la 20e minute, Dahchour combine avec Mendy, qui frappe de justesse à côté. Les Pisciacais ont du mal à se relancer, et se recroquevillent sur leurs bases, à l’image des occasions de Ouedraogo (36e) et Mendy (40e). Malgré une maîtrise totale des évènements, la JAD ne regagne les vestiaires qu’avec un but d’avance.

Si la première période fut un modèle de maîtrise, la seconde s’avère bien plus calme. les hommes de Malik Hebbar s’appliquent défensivement, et font preuve d’une rigueur annihilant les velléités yvelinoises. Malgré un carton rouge sévère en fin de match pour Cissokho, les drancéens conservent leur avantage, et s’imposent finalement un à zéro. Un succès de poids face à une équipe de tête, qui permet à la JAD de se hisser à la huitième place du classement.

Réaction de Malik Hebbar: “En championnat, cela faisait un moment que l’on avait pas gagné. La coupe de France nous permet de bien rebondir et de bien enchainer. Le maintien n’est pas assuré, c’est serré et on va prendre les matches les uns après les autres. On va essayer de se donner plus d’air au classement, sans se projeter.”


La note des lecteurs :
1 etoile2 etoiles3 etoiles4 etoiles5 etoiles (3 votes, note : 4.33 sur 5)
Loading ... Loading ...
Popularité:
1 002 lectures
Réactions :
Aucun
Barre d'outils :
Imprimer cet article Imprimer cet article ajoutez votre commentaire ajouter sur delicious ajouter sur digg poster sur facebook importer sur Stumble
Tags relatifs: , , , , , ,

Rejoignez- nous sur :     Twitter   ·   Facebook   ·   Dailymotion   ·   Vimeo   ·   YouTube   ·