Actualité

CFA : Drancy tenu en échec par le Racing Club de Lens

Actu du 4 mai 2013

Gros plan sur la rencontre de championnat de France Amateur qui opposait ce soir, la Jeanne d’Arc de Drancy, partenaire de la communication Internet de Gestion Du Net à la réserve professionnelle du Racing Club de Lens.

Les enjeux pour Drancy : Après trois victoires consécutives la semaine passée, Drancy s’est donné la possibilité de sortir de la zone rouge avant d’affronter Lens, le premier relégable sur ses terres. Une rencontre cruciale pour Malik Hebbar et ses hommes avant d’aborder deux déplacements chez des concurrents directs cette semaine à Poissy et à Metz.

Composition pour la JA Drancy : Jessy Rodrigues, Macire Cissoko, Martin Ekani, Mamadou Gomes, Djamel Boudjema, Aziz Dahchour ( capitaine), Fabien Antunes, Loic Ghili, Fabien Ourega, Karim Herouat, Ted Bolongo

Remplaçants : Frederic Mendy, Adams Doumbia, Alseny Keita, Gregory Nakkaa ( non rentré ), Oumoussou Timera ( non rentré )

coach : Malik Hebbar     Adjoint : Yannick Floch

Composition pour le Racing Club de Lens : Samuel Atrous, Patrick Fraidj, Remmy Bonne, Jean-Philippe Gbamin, Gary Delannoy, Benjamin Bourrigeaud, Thomas Delaine, Antonhy Rogie, Guillaume Baptiste, Rachid Ait-Atmane, Dylan Deligny.

Remplaçants : Boubacaar Sylla, Julien Leghait, Aristote Madiani, Marco Rosenfelder, Cristoffer Mafoumbi

Coach : Christophe Raymond

Le fil du match :

C’est Drancy qui rentre le mieux dans la rencontre et se crée la première occasion nette dès la troisième minute de jeu  par Ted Bolongo qui bute sur Samuel Atrous après un service de Karim Herouat. Trois minutes plus tard, Fabien Antunes après avoir amorcé un bel enchainement technique avec Karim Herouat se retrouve également seul de manière excentrée face à Samuel Atrous qui remporte une nouvelle fois son duel.

A 13e minute, Fabien Antunes très en jambe en début de match reprend de volée un centre de la droite mais une nouvelle fois le portier Lensois s’interpose.

Un match qui va peu à peu s’équilibrer avec une équipe de Drancy qui baisse de rythme face à la jeunesse Lensoise emmenée par un Rachid Ait-Atmane ( ancien joueur de la JA Drancy ) très présent dans l’entre-jeu.

La défense Drancéenne à l’image d’un solide Mamadou Gomes ne sera pas mis en danger en première période et le score à la pause est de 0 à 0.

A la reprise c’est Lens qui se montre dominateur et qui va se procurer une très grosse occasion avec Dylan Deligny qui se retrouve face à Jessy Rodrigues à la 50e minute et trouve le poteau Drancéen, Bourrigeaux reprend le ballon dans la surface et envoie heureusement pour Drancy le ballon dans les airs.

Malgré le travail technique du milieu de terrain emmenée par son capitaine Aziz Dahchour et Fabien Ouréga (auteur de quelques frappes), il faut attendre la 89e minute pour voir Drancy se montrer dangereux avec Frederic Mendy auteur d’un superbe slalom qui sert Karim Herouat à trois mètres de la ligne de but, se fait reprendre au dernier moment par un défenseur Lensois qui se jette à ses pieds et dégage le ballon hors de sa surface.

Une minute plus tard, Karim Herouat déborde sur le côté droit et sert magistralement Adams Doumbia qui reprend le ballon du haut de la tête et envoie le ballon à côté des buts Lensois. Drancy est archi dominatrice en fin de rencontre et va se créer une nouvelle très grosse occasions après un coup-franc de Aziz Dahchour repris de la tête par Adams Doumbia qui sert un caviar à Alseny Keita aux 6 metres, celui-ci frappe de la tête et Samuel Atrous après une parade exceptionnelle repousse le ballon sur Keita qui reprend du pied un ballon qui s’envole au dessus des buts. Incroyable !!!

Drancy n’y arrivera pas et devra se contenter du match nul 0 à 0.

Dans le même temps,  Metz s’est imposé face à Amiens AC, Amneville s’est incliné à Beauvais et Poissy est allé chercher le nul à Valenciennes. Au classement, Drancy est 12e.

Réaction de Malik Hebbar pour Drancy : ” On a pris le match par le bon bout et ensuite les joueurs ont peut être cru que le match était déja joué et ont fait preuve de suffisance en oubliant qu’une victoire cela se construit, qu’il faut faire preuve d’envie, de détermination et que si on oublie ses valeurs là on tombe tout de suite sur un faux rythme c’est ce qu’on a fait pendant plus d’une heure après on a mis un peu de folie dans cette fin de match ou le gardien a réalisé des prouesses mais c’était bien trop tard. On sait que cette semaine va être décisive car on rencontre des équipes avec lesquelles on est à la lutte et il faudra se montrer présent.”


La note des lecteurs :
1 etoile2 etoiles3 etoiles4 etoiles5 etoiles (Aucun vote)
Loading ... Loading ...
Popularité:
427 lectures
Réactions :
Aucun
Barre d'outils :
Imprimer cet article Imprimer cet article ajoutez votre commentaire ajouter sur delicious ajouter sur digg poster sur facebook importer sur Stumble
Tags relatifs: , , ,

Rejoignez- nous sur :     Twitter   ·   Facebook   ·   Dailymotion   ·   Vimeo   ·   YouTube   ·