Actualité

CFA: Drancy s’incline à Valenciennes

Actu du 17 décembre 2011

Qualifiée en coupe, la JA Drancy est toujours installée en milieu de tableau de CFA. À quelques encablures des fêtes et d’un repos bien mérité, le groupe de Malik Hebbar voulait s’offrir le scalp de Valenciennes, en déplacement dans le nord. Hasard ou pas, les deux derniers déplacements hors Ile de France des blancs se sont soldés par autant de victoires. De quoi nourrir des espoirs pour ces 90 dernières minutes avant la trêve.

JAD: Bell Yann - Ralph Noncent, Djamel Boudjema(C), Martin Ekani, Wilfried Ouefio - Mehdi Khalis, Sofiane Choubani, Aziz Dahchour, Hamza Trasim, Alassane Diomandé - Rani Bekka.

Remplacements:
65′ Ourega pour Diomandé
72′ Ouattara pour Choubani
82′ Antunes pour Trasim

Coach: Malik Hebbar.

Dès l’entame, les largesses défensives nordistes sont criantes, et Choubani profite à la troisième minute d’une mésentente valenciennoise pour passer dans le dos de la défense centrale, et servir Rani Bekka sur la droite, dont la frappe est miraculeusement stoppée sur la ligne par un défenseur. Dans la minute qui suit, le long ballon de Noncent, Trasim prend de vitesse son vis-à-vis, rentre intérieur et frappe en face à face, mais la tentative est trop croisée.
Début de match canon pour une JAD plutôt habituée à défendre hors de ses bases. Et puisque tout marche à l’envers, Drancy, une fois n’est pas coutume, va encaisser l’ouverture du score dès le quart d’heure de jeu. Sur un contre, l’attaque rouge trouve un décalage à droite, le numéro 7 sert alors sur un plateau son avant-centre, qui ajuste du plat du pied, dans le petit filet. 1 à 0. Les cieux sont avec VA, qui ne va pas manquer de se payer quelques frayeurs avant la pause. À la 35ème, Trasim botte un coup-franc depuis la droite, qui s’avère direct, mais le cuir rebondit sur l’équerre adverse. Drancy reprend le match en main, sans néanmoins réussir à transformer les situations en occasions. À la pause, VA mène 1 à 0.

-

les hommes de Malik Hebbar auraient pu revenir sur le pré avec les meilleures intentions du monde, que le destin ne leur aura pas laissé le temps de concrétiser quoi que ce soit. À la 46ème, premier coup-franc, premier ballon dans la surface francilienne, et Ekani trompe, malheureux, son propre gardien de la tête. Un break bien cruel. Drancy est sonnée, mais fait preuve de caractère. À l’heure de jeu, c’est Diomandé qui redonne espoir aux siens, en marquant de près suite à un cafouillage. On croit les blancs relancés, mais un fait de jeu va alors interrompre la partie. Un duel aérien laisse à terre un nordiste, qui sortira sur civière avec l’aide des pompiers.
Plus d’une demi-heure d’arrêt, c’est plus qu’il n’en faut pour stopper la lancée des visiteurs enhardis par leur réduction du score. La fin de match est à l’avantage de la JAD, mais Ourega ouvre trop son pied à un quart d’heure du terme, avant que Bekka ne manque le coche, depuis un angle fermé, dans le money-time. Manque de réussite ou pas, le groupe de Malik Hebbar termine 2011 sur une note amère.

Réaction de Yannick Floch, adjoint de Malik Hebbar: “On a fait preuve d’un très bon état d’esprit, les gars ont été concernés, impliqués. On a manqué de réalisme, et d’efficacité, on s’est créé beaucoup d’ occasions à l’extérieur, plus que sur un match classique. Malgré la défaite, on n’a rien à redire sur le comportement des joueurs, En espérant revenir de la même manière en 2011, les points en plus”.


La note des lecteurs :
1 etoile2 etoiles3 etoiles4 etoiles5 etoiles (Aucun vote)
Loading ... Loading ...
Popularité:
427 lectures
Réactions :
Aucun
Barre d'outils :
Imprimer cet article Imprimer cet article ajoutez votre commentaire ajouter sur delicious ajouter sur digg poster sur facebook importer sur Stumble
Tags relatifs: , , , ,

Rejoignez- nous sur :     Twitter   ·   Facebook   ·   Dailymotion   ·   Vimeo   ·   YouTube   ·