Actualité, Vidéos

CFA: À Caen le maintien du FC Mantois?

Actu du 21 avril 2012

Six matches. À l’heure de recevoir la réserve du Stade Malherbe de Caen (12e, 56 points), La série d’invincibilité du FC Mantois (16e, 54 points) avait de l’allure. Malgré cela, les hommes de Robert Mendy étaient encore contraints d’engranger les points, pour faire avancer une opération maintien bien engagée. Retour sur ce match.

FC Mantois : Malick Gueye – Mamadou Keita, Bakary Diabira (C), Abdoulaye Ba, Medoune Gueye – Balthazar M’bizi, Brahim Baradji (Vigier 75e), Tayeb Jbara (Preira 68e), Youness El Baillal – Ismael Sassi, Malik Rouag (Banor 78e).

Remp. : Kenny Vigier, Bruno Preira, Malamina Diabira, Djibi Banor, Dejan Stankovic.

Avertissement(s) : B. Diabira (30e).

Entr. : Robert Mendy.

SM Caen : Damien Perquis (C) - Wendy Gibel, Dylan Pivard, Jolla Wague, Kuig Musavli – Léo Hamel, Meric Dudouite, Jordan Blondel (Salmi 58e), Raphael Guerreiro- Yannick Mbone, Mickael Zami (Agounon 80e).

Remp. : Ramy Salmi, Thomas Lemar, Gérald Kilota, Brandon Agounon, Paul Reulet.

Avertissement(s) : Pivard (38e).

Entr. : Sébastien Bannier.

Malgré l’absence de Mohamed Sassi (malade) le FCM aborde la rencontre dans un schéma classique, avec deux attaquants –Rouag et I. Sassi- soutenus par le métronome El Baillal, à gauche, et Brahim Baradji sur le flanc droit. Fort de ce quatuor explosif, soutenu par la doublette Jbara-M’bizi à la récupération, les Sang et Or (en noir cet après-midi, face à de fluorescents Caennais) imposent d’entrée de jeu un fort pressing à leurs vis-à-vis. Mais malgré l’évidence de ces bonnes intentions yvelinoises, aucune occasion ne filtre d’un round d’observation long de dix minutes.

Fer de lance offensif du FCM, Malik Rouag est le premier à se mettre en évidence, d’une frappe trop écrasée (11e). Côté normand, Zami s’avère être un virevoltant poison, usant l’athlétique arrière-garde des locaux par d’incessants appels en profondeur. Ce qui n’aura pas empêché les visiteurs d’attendre dix-huit minutes avant de frapper au but, sur une tentative non-cadrée de Blondel.

La première demi-heure se joue donc sur un petit rythme, surprenant pour deux équipes loin d’être sauvées. El Baillal brille techniquement, mais peine systématiquement à trouver des solutions, pendant que les offensifs caennais se heurtent à un axe central M. Gueye-Ba intraitable. Dans la torpeur ambiante, quelques frappes sans conviction ne suffisent pas à égayer les spectateurs d’une première période moyenne. Seule exception, un puissant coup-franc d’El Baillal qui flirte avec la lucarne caennaise, sans réussite (39e).

Au retour des vestiaires, et comme trop souvent cette saison, les Mantois passent à côté de leur entame, et ne sont pas loin d’en être immédiatement sanctionnés. Sur un coup-franc bêtement concédé, Guerreiro force Gueye à un arrêt plein d’assurance (48e). Cet avertissement sans frais a le mérite de réveiller dans l’instant les hommes de Robert Mendy, auteurs par la suite de dix minutes de folie. Sur un centre d’El Baillal, la tête de Baradji s’envole au-dessus des bois de Perquis (52e), quelques secondes avant que M’bizi ne trouve Sassi d’un long centre, dans la surface. La déviation de la tête du numéro 11 mantois arrive jusqu’à Malik Rouag, qui ajuste le gardien caennais d’un extérieur du droit astucieux (1-0, 54e).

Déchaînés, les Yvelinois inscrivent un deuxième but, quatre minutes seulement après leur ouverture du score. Malik Rouag, encore lui, est à la réception d’un centre au cordeau signé Mamadou Keita, et termine l’action de l’intérieur du pied (2-0, 58e). Véritable trouvaille du mercato mantois, l’avant-centre pointe désormais à 9 réalisations cette saison, et délivre les siens, visiblement à l’aise avec un break d’avance. Presque trop, puisqu’à gérer à outrance sa fin de match, l’arrière-garde francilienne se découvre, et est toute heureuse de voir Salmi manquer le cadre, en face-à-face avec Gueye (74e), puis Hamel frapper sur l’équerre du portier mantois (81e).

Dans une fin de match périlleuse pour l’escouade de Robert Mendy, Gueye sauve encore les meubles sur une tentative lointaine de Wague (84e), avant qu’un contre intelligemment mené par El Baillal ne permette à M’bizi de marquer le but du KO à l’aube des arrêts de jeu (3-0, 90e). Un but qui récompense un match plein du milieu mantois, présent sur le pré malgré un drame familial survenu le matin même.

Le FC Mantois enchaîne donc une septième rencontre sans défaite, et prend quatre points essentiels dans course à la montée, puisque la Vitréenne (défaite 0-4 par Viry-Châtillon) a d’ores et déjà signé sa descente, et que Pontivy s’est inclinée (0-2) face à Luçon. Le maintien est au bout du chemin.

L’ensemble des équipes de Gestion du Net s’associe à la douleur de Balthazar M’bizi, et lui présente ses plus sincères condoléances.

Découvrez ci-dessous les réactions de Robert Mendy, Balthazar Mbizi, Youness El Baillal, Malik Rouag.
FC Mantois/ SM Caen : Interviews El Baillail… par Gestiondunet


La note des lecteurs :
1 etoile2 etoiles3 etoiles4 etoiles5 etoiles (1 votes, note : 5 sur 5)
Loading ... Loading ...
Popularité:
1 866 lectures
Réactions :
Aucun
Barre d'outils :
Imprimer cet article Imprimer cet article ajoutez votre commentaire ajouter sur delicious ajouter sur digg poster sur facebook importer sur Stumble
Tags relatifs: , , , , , ,

Rejoignez- nous sur :     Twitter   ·   Facebook   ·   Dailymotion   ·   Vimeo   ·   YouTube   ·