Actualité

CFA 2: défaite de Noisy à Calais

Actu du 14 janvier 2012

Installé au milieu de classement de CFA 2, l’olympique Noisy le Sec ne comptait à la trêve que deux points d’avance sur la zone rouge. Malgré tout, les hommes de Nasser Sandjak ont cartonné en amical pendant la période des fêtes (4-0 contre l’UJA et 4-2 face au Blanc-Mesnil). Les franciliens se déplaçaient en fin d’après-midi chez Calais, troisième du classement. Un rendez-vous nordiste périlleux, puisque l’ONB court toujours après sa première victoire à l’extérieur cette saison, et se trouve privé de Gassama et Patricio-Soares (suspendus).

Noisy-le-Sec : Sidibé - Moukori, Jo. Makiadi, Michaud, Ma. Coulibaly (70′ Belaidi, puis 75′ Godmer) - Tedga, Belaïdi, Yatim, Chebab, Noël (C) (65′ Rahoui) - Hodza.

Entraîneur: N. Sandjak.

Arbitre : M. Grin.

Dans le magnifique stade de l’Épopée et ses 12 000 places, l’ONB réalise une belle entame de match. Durant les 20 premières minutes, ils maîtrisent sans subir à excès les offensives nordistes.

Puis Calais reprend peu à peu le contrôle, en se mettant progressivement dans le match, bien aidés par un arbitrage très favorable et une multitude de coups francs aux abords de la boîte noiséenne. Sidibé se montre impérial dans les airs et maintient le score nul et vierge jusqu’à la pause.

Même scénario en seconde mi-temps, Noisy le Sec débute bien, mais laisse peu à peu la maîtrise aux nordistes. Hodza et Yatim tenteront leur chance, sans réussite. Juste après l’heure de jeu, c’est Coulibaly qui file seul au but après avoir éliminé deux adversaires, mais il est stoppé par un défenseur adverse d’un coup de coude évident. L’homme en noir reste de marbre.

Abasourdis par cette décision absurde, l’ONB est sans réaction pendant quelques minutes, ce qui va lui être fatal. À un quart d’heure du terme, le milieu noiséen perd un ballon, avant que l’attaquant calaisien ne soit lancé seul en profondeur, et n’ouvre le score, pourtant manifestement en position illicite.

Derrière, l’ONB pousse, mais ni les longs ballons répétés de Rahoui, ni les corners ne permettront une égalisation. Ce sont même les nordistes qui vont doubler la mise, sur un cafouillage sur coup-franc repris et contré, quelques seconde seulement avant le coup de sifflet final. Noisy s’incline finalement 2 à 0.

Réaction de Nasser Sandjak, coach de l’ONB: “Si Noisy était aussi bien arbitré que ses adversaires, on serait en Ligue 1 d’ici 3 ans… On voit qu’on a quand même une équipe très jeune, et dans un contexte de pression, dans un grand stade, on a vu qu’ils ont appris, que le jeu ne suffit pas, qu’il faut être costauds mentalement. le coup du penalty non-sifflé leur met un coup derrière la tête, on a été en retard pendant 5 minutes et on prend le but, on a encore beaucoup à faire pour être plus matures”.


La note des lecteurs :
1 etoile2 etoiles3 etoiles4 etoiles5 etoiles (Aucun vote)
Loading ... Loading ...
Popularité:
268 lectures
Réactions :
Aucun
Barre d'outils :
Imprimer cet article Imprimer cet article ajoutez votre commentaire ajouter sur delicious ajouter sur digg poster sur facebook importer sur Stumble
Tags relatifs: , , ,

Rejoignez- nous sur :     Twitter   ·   Facebook   ·   Dailymotion   ·   Vimeo   ·   YouTube   ·