Vidéos

6e tour de coupe de France en vidéo: OFC Les Mureaux (DSR) - JA Drancy (CFA)

Actu du 29 octobre 2011

Un Match particulier se jouait cet après-midi pour le compte du 6ème tour de la coupe de France. En effet, ce OFC Les Mureaux - JA Drancy est l’assurance de voir au moins un partenaire Gestion du Net accéder au 7ème tour. Malheureusement, il ne pouvait y avoir qu’un vainqueur dans un match où l’ambiance promettait d’être chaude dans le nord des Yvelines, ou quelques 500 spectateurs (au moins) étaient attendus. Les Mureaux squattent le haut de tableau de DSR, à plus forte raison après leur victoire la semaine passée face au FC Franconville, la JAD est quant à elle une habituée de la coupe, dont elle a atteint les huitièmes l’année passée, ne perdant que face à l’OGC Nice. Ce qui n’empêchait pasMalick Hebbar d’aborder cette rencontre avec humilité: “On a vu au tour précédent des équipes de CFA, CFA2 sortis par des équipes de ligue. On sait que ce sera compliqué”. À noter que pour cette rencontre, les Mureaux enregistraient le retour de suspension d’Amadou Sy. Du côté de la JAD, ce sont Bekka et Ghili qui reviennent dans le groupe.

OFC les Mureaux : Stephen Preira – Boubakar Sy, Herlanger Costa Santos, Balla Diarra, Ndagoul Sylva – Lahcen Chakir, Kemuko Sylla, Kevin Meunier, Teddy Meunier (C) - Christopher Gomis, Kwabena Onkrah.
Remplaçants : Alakana Camara, Hissam Sef, Sadibou Sylla, Mika Mansuami, Amadou Sy.
Coach : Tami Haffiane

JA Drancy : Jessy Rodrigues – Ralph Noncent, Djamel Boudjema (C) Macire Cissoko, Martin Ekani – Medhi Khalis, Aziz Dachour, Aboubacar Ouattara, Fabien Ourega – Ted Bolongo Wa, Gbaouba Diomende.
Remplaçants : Loic Ghili, Zola Mfuka Hununu, Abdelrani Bekka, Jean Oueifio, Yann Bell.
Coach : Abdelmalik Hebbar.

stade Léo-Lagrange.
Arbitre : M. Costes.

À quelques minutes du coup d’envoi, l’ambiance est électrique aux Mureaux. On est a priori bien au dessus des 900 spectateurs initialement prévus. Une superbe ambiance où supporters de l’OFC et de la JAD se mèlent, entre l’odeur des grillades et les bruits des trompettes et autres tap-tap. L’entrée des équipes marque une ovation incroyable, à en rompre les tribunes d’un Léo Lagrange plein à craquer. Les Mureaux jouent en blanc, face à une JAD toute de bleu vêtue.

D’entrée de jeu, la JAD tente de prendre l’ascendant et de s’installer dans le camp de l’OFC, qui fait preuve d’une belle maîtrise défensive. Et l’écart de niveau entre les deux équipes se fait sentir en début de rencontre. Dès la 4ème minute, Diomende frappe des 16 mètres et trouve le poteau de Preira, Ourega surgit et reprend, mais la précision manque. La réaction est immédiate, et à la 5ème, Meunier décale Chakir, qui, des 30 mètres, prend sa chance. Le ballon s’envole au dessus après avoir été contré.

L’entame est révélatrice, la JAD fait face à une belle opposition, qui peine néanmoins à se créer des brèches dans la zone de vérité adverse. De plus, la JAD profite d’un très bon début de match de Bolongo en pivot, qui prend tout ce qui passe dans sa zone dans les airs. À la 8ème minute, Ouattara, impeccable, gratte un bon ballon au milieu de terrain des Mureaux, et transmet à Diomende qui s’échappe à gauche, le centre-tir de l’ailier est repoussé en corner. Ce coup de pied de coin est le premier tournant de la partie, mal repoussé par une défense approximative. Diomende en profite et sert idéalement Bolongo au cordeau, qui crucifie Preira au premier poteau. 1 à 0 pour la JAD.
Après un quart d’heure, Drancy voit son jeu pencher assez largement à gauche, où les ouvertures de Khalis trouvent systématiquement un Diomende virevoltant dans le 4-3-3 de Hebbar. La rapide ouverture du score a plongé la rencontre, pourtant bien engagée, dans un faux rythme, les deux équipes enchaînent les fautes dans la zone médiane, Mr Costes est mis à contribution, et se montre intraitable.

À la 17ème minute, c’est Dahchour qui s’ouvre une brèche, seul, dans un numéro de funambule exceptionnel. Parti de la droite, le numéro 7 de la JAD passe en revue 4 joueurs de l’arrière-garde de l’OFC, mais sa frappe à ras de terre croisée passe de justesse à côté du but. 3 minutes plus tard, Dahchour, encore lui, une nouvelle fois lancé, écarte à droite sur Ourega dont le centre fuyant est capté par Preira. L’OFC peine à passer un premier rideau défensif parfaitement en place de la JAD. Mais n’est pas en reste: à la 24ème, Sur un long ballon récupéré par Kemo Sylla, le décalage est parfait Pour Onkrah, qui se présente seul et rate son face à face avec Rodrigues en deux temps.
À la demi-heure de jeu, les esprits, déjà chauds, montent en température avec un Teddy Meunier qui vient invectiver Khalis, sur qui il vient de faire faute. S’en suit un regroupement, bien géré par M. Costes. Pas de carton pour le capitaine des Mureaux, qui a déjà échappé à plusieurs avertissement verbaux. Un Meunier qui va se rattraper 2 minutes plus tard, en adressant un bon centre après quelques arabesques sur le côté gauche. C’est repoussé mais ça revient sur Chakir, dont la frappe des 30 mètres passe au dessus. Depuis la 30ème minute, l’OFC propose plus de jeu, est plus incisif, semble avoir évacué le trop plein de respect envers son adversaire du jour.

Les blancs occupent la moitié de terrain de la JAD, qui recule inexorablement. à la 37ème Meunier est finalement averti pour avoir manifesté son mécontentement une fois de trop selon M. Costes. Ce n’est pas volé pour le capitaine muriautin. La fin de première période est enjouée, une frappe venue de la gauche de Dahchour est contrée puis récupérée par Bolongo qui met le cuir bien au dessus. La première mi-temps s’achève sur le score de 1 à 0 pour Drancy, et sous les sifflets de Léo Lagrange. Les Mureaux ont produit une deuxième partie de mi-temps intéressante, mais restent visiblement très prudents, et ne veulent pas encaisser de deuxième but. De son côté, la JAD, très en place derrière, réussit pour l’instant son coup à l’extérieur.

Quelques secondes avant la reprise, les joueurs de l’OFC sont réunis en cercle dans le rond central, l’heure est à la mobilisation et à la concentration.
Dès la 51ème minute, Malik Hebbar fait entrer Ghili en lieu et place de Ouattara, très précieux à la récupération aujourd’hui. La seconde période commence de la meilleure des manières pour la JAD, qui vient doubler la mise à la 55ème. Suite a un duel aérien remporté par Bolongo face à son défenseur, Diomende s’échappe et vient battre Preira en face à face, en résistant au retour de l’arrière-garde des Mureaux. 2 à 0 pour la JAD. La réaction de l’OFC ne se fait pas attendre, sur le coup d’envoi, Kevin Meunier est fauché à l’entrée de surface, Teddy, son grand frère, frappe dans le mur. à la 57ème, T.Meunier est taclé par Ourega, l’arbitre sort le jaune.
Dans la foulée, Tami Haffiane décide d’un double remplacement pour relancer son équipe, Chakir cède sa place à Amadou Sy, alors que Kevin Meunier est remplacé par Sadibou Sylla, dont l’entrée est accompagnée d’une ovation fournie. Option offensive donc pour les Mureaux, qui passent dans un 4-2-4 résolument tourné vers l’attaque.

Sur son premier ballon, Sylla fait un petit festival coté gauche et enchaine un centre repoussé qui ne donne rien, mais son nom est scandé par le public, acquis à sa cause. après 65 minutes, la JAD se remet jouer, l’action part de la droite, Dachour donne dans l’axe à Ghili qui écarte à gauche sur Diomende, qui repique et frappe de l’entrée de la surface, c’est repoussé héroïquement par Preira.

Dans la foulée, Mfuka remplace Ourega. Dans cette deuxième période, l’OFC a le ballon, domine mais sans arriver à percer une défense parfaite de la JAD. Un remplacement de chaque côté à la 69ème minute: Bekka remplace Bolongo pour la JAD, alors que Mansuami rentre en lieu et place de Gomis pour les Mureaux. après 75 minutes, l’entrée de Sylla est déjà convaincante, sa justesse technique est une bénédiction pour l’OFC, qui mène malgré tout des attaques assez désorganisées, l’équipe agit dans l’urgence et le bloc s’étire, au risque de se faire surprendre en contre par une JAD qui reste à au moins 6 derrière, même sur phase offensive.

Le dernier quart d’heure est bien entamé quand, sur un bon ballon aérien de Ghili, Bekka effectue un magnifique contrôle parapluie puis se met en position, sa frappe du gauche est écrasée et de peu a côté. Toujours à 0 - 2 à la 83ème, la ligne offensive de l’OFC n’est pas assez mobile pour faire peur à la défense de la JAD. À la 86ème, Kemo Sylla vole un ballon à Khalis, se présente aux 20 mètres et arme une frappe contrée en corner. À la 89ème, Les supporters quittent déjà les travées, l’OFC a raté son rendez vous avec son public aujourd’hui. Mais laisse une bonne impression, avec cette ultime tentative à la 94ème, la frappe d’un Sadibou Sylla très remuant depuis son entrée est repoussée en corner. L’écart de niveau était insurmontable aujourd’hui pour l’OFC, qui, malgré un match plein d’engagement et de bonne volonté, laisse la JAD accéder au 7ème tour de la coupe de France, ne parvenant pas à faire trembler l’excellente défense des bleus.

Score final: 2 à 0 pour la JA Drancy

Retrouvez l’ensemble des résultats de ce 7ème tour en cliquant ici

RETROUVEZ DANS LA SOIRÉE LES RÉACTIONS de Aziz Dahchour, Teddy Meunier Tami Haffiane et Malick Hebbar.

6e tour de la Coupe de France Les Mureaux / JA… par Gestiondunet
Interviews Coupe de France Aziz Dahchour, Teddy… par Gestiondunet


La note des lecteurs :
1 etoile2 etoiles3 etoiles4 etoiles5 etoiles (2 votes, note : 5 sur 5)
Loading ... Loading ...
Popularité:
1 346 lectures
Réactions :
Aucun
Barre d'outils :
Imprimer cet article Imprimer cet article ajoutez votre commentaire ajouter sur delicious ajouter sur digg poster sur facebook importer sur Stumble
Tags relatifs: , , , , , , ,

Rejoignez- nous sur :     Twitter   ·   Facebook   ·   Dailymotion   ·   Vimeo   ·   YouTube   ·